Un texte profondément inspirant pour l'art du massage

Texte de Bhagwan Shree Rasneesh, tiré de   « Le marteau sur la roche »
Le massage, c’est quelque chose qu’on commence
mais qu’on ne finit jamais, qui continue indéfiniment et
qui devient progressivement plus profond, plus élevé.
Le massage, c’est un art subtil.
Il ne s’agit pas simplement de l’adresse,
il s’agit plutôt de l’amour.
D’abord, tu apprends la technique – et ensuite tu l’oublies.
Tu ressens et tu crées des mouvements d’après ces sentiments.
Quand tu apprends profondément le massage,
90% du travail se fait par l’amour et 10% par la technique.
Il faut que le toucher – le toucher de l’amour – et le corps se décontracte.
Si tu sens l’amour et la compassion pour le massé,
si tu es reconnaissant de sa confiance en toi et
du fait qu’il te laisse jouer de son énergie – alors,
de plus en plus, tu auras l’impression de jouer de l’orgue.
Le corps entier devient les touches de l’orgue et
tu ressentiras la création d’une harmonie – en toi.
Non seulement le massé mais toi aussi tu seras soulagé.
Sois donc porté à la prière.
Quand tu touches le corps d’une personne – sois porté à la prière,
comme si Dieu lui-même était présent et tu Le sers simplement.
Laisse-toi aller avec énergie totale.
Chaque fois que tu vois fluer le corps et que
tu vois l’énergie façonner une nouvelle harmonie,
tu ressentiras des délices sans précédents,
et tu te trouveras dans une méditation profonde.
En massant, masse seulement. Ne pense à rien d’autre.
Entre dans tes doigts, dans tes mains, comme si ton existence y entrait.
Ne sois pas satisfait d’un toucher physique.
Ton âme pénètre dans le corps de l’autre et
les complexes les plus difficiles se décontractent.
Fais-en un plaisir. N’y travaille pas.

Start typing and press Enter to search